Monte-Cristo, un nouveau lieu dans Paris pour la Collection de la Fondation Villa Datris

La Collection au fil des expositions

 

chevron-right chevron-left

La Collection de la Fondation Villa Datris, depuis 2011, s’est enrichie des acquisitions effectuées au fil des expositions à L’Isle-sur-la-Sorgue, sur la base des choix posés par ses fondateurs Danièle Marcovici et Tristan Fourtine, toujours guidés par une exigence de qualité artistique.

La Collection n’est pas née du fruit du hasard. Elle résulte de la pertinence des prises de position, la richesse des approches, la force des convictions et des engagements, notamment à travers les liens étroits tissés avec les artistes. Une cohérence liée à l’histoire et aux valeurs fondatrices qui animent la Fondation Villa Datris.

Avec sa première exposition, « Sculptures plurielles », en 2011, la Villa Datris a posé les bases en montrant la diversité de la sculpture à travers l’abstraction, déclinée dans la multiplicité des formes, des techniques et des matières. Au cœur de cette démarche, il y a avant tout un profond éclectisme, un véritable esprit d’ouverture et de curiosité.

Emerveillement de l’art innovant avec « Mouvement et Lumière » en 2012, exposition ludique et joyeuse consacrée à l’art cinétique, à l’art optique, sonore et interactif, au néon et à la lumière. Une fabuleuse exploration de cet univers très vaste et novateur, avec un fil conducteur qui va de l’art cinétique, jusqu’à l’art numérique et virtuel en 3D… Interactive et tournée vers le public, cette exposition née du goût pour la sculpture en mouvement est également un hymne à la vie, une éblouissante aventure expérimentale jouant constamment sur les sens et les émotions.
Place aux femmes avec « Sculptrices » en 2013, véritable hommage aux femmes artistes, de Camille Claudel à Niki de Saint-Phalle, de Louise Bourgeois à Joana Vasconcelos, pour ne citer qu’elles…. Une « exposition-manifeste » qui présente une vision éclectique, fantaisiste et sans concession de la sculpture « au féminin », où l’on découvre l’énergie de leur tempérament pionnier, leur talent, leur spécificité et ce qu’elles ont apporté au monde de l’art, leur donnant visibilité et reconnaissance.

En 2014, année de la première exposition organisée par Danièle Marcovici, sans Tristan Fourtine, disparu le 3 janvier 2013, la Villa Datris poursuit l’aventure. Les expositions continuent et la démarche initiée pour l’élaboration de la collection reste dans le même esprit.

Ainsi, à l’horizon 2014, se profile l’exposition « Sculpture du Sud », clin d’œil au lieu d’élection de la Villa Datris, à l’Isle-sur-la-Sorgue, en terre provençale… Cette exposition se présente comme une proposition et une réflexion sur les artistes contemporains du pourtour de la Méditerranée et les œuvres inspirées par le Sud, d’Yves Klein à Arman, de Miró à Jaume Plensa, d’Agam à Yazid Oulab. Plus que jamais, le monde méditerranéen fascine les artistes avec les mille et une facettes de sa civilisation millénaire, sa lumière, sa nature et sa culture orientale, ses goûts et ses couleurs, ses mythologies et ses traditions, la force de son histoire…

En 2015, l’exposition « Archi-Sculpture » offre une vision à 360° des multiples interactions entre l’art et l’édifice, la construction et les éléments du bâti, en hommage à Tristan Fourtine, qui était architecte.

Lieu unique et magique, habité par la sculpture dans tous ses états, la Villa Datris offre à un public varié des expositions dont les thématiques ont pour vocation de faire découvrir l’art contemporain. Chacun peut ainsi s’approprier totalement la Villa Datris et y vivre une expérience unique et personnelle, s’initier à l’art à son rythme et selon sa propre sensibilité.

La Villa Datris remplit alors pleinement sa mission première.

Valérie de Maulmin

 

Visitez la collection de la Fondation Villa Datris / Paris le week-end

Espace Monte-Cristo
9 rue Monte-Cristo, Paris 20ème

Si vous souhaitez recevoir une invitation, inscrivez-vous à notre newsletter.