Caroline TAPERNOUX

  • Née en 1968 à Genève, Suisse
  • Vit et travaille à Grandvaux, Suisse

Après des études à l’ENSCI (école nationale supérieure de création industrielle), Caroline Tapernoux se consacre à un travail artistique aux frontières de l’architecture et de l’immatérialité. Elle est exposée désormais en Corée et en Chine. Elle a été présentée à la Fondation Villa Datris en 2013 dans le cadre de l’exposition Sculptrices.

« Les œuvres de Caroline Tapernoux convoquent un espace de rencontre sensorielle. La lumière vient se mélanger aux matières que l’artiste coupe, chauffe, perce, cambre, fond, et assemble. Elles entretiennent une épiphanie dans laquelle le regard s’immerge spontanément et au sein de laquelle le visible se décuple. Les réfractions et diffractions multiples qu’ordonne lalumière sur les supports qu’elle caresse, dessine, au-delà des matériaux même, la transfiguration de ces derniers. Ainsi, aux abords de ces compositions opalescentes, se rencontrent tour à tour une vague, un nuage, un linge, un drapé, du feuillage ou un simple pli… Autant de chimères que les volutes de lumière peuvent à volonté multiplier et que la pensée visuelle peut inlassablement interpréter.

» David Brunel, Docteur en philosophie esthétique
  • Film polyester | 2015
  • 110 x130 x 6,5 cm
    Collection Fondation Villa Datris – © Photo Tim Perceval

L’ombre portée n’est plus un épiphénomène, mais l’œuvre elle-même. Le dessin qui apparaît tout de lumière et d’ombre, sorte de nouvelle forme en gestation, tend à faire disparaître le modèle initial un peu comme le dessinateur qui voit disparaître son modèle vivant au profit de son essence, de son aura bien visible sur le papier.

Share