Marina APOLLONIO

  • Née en 1940 à Trieste, Italie
  • Vit et travaille à Padoue, Italie

Dans ses sculptures, Marina Apollonio a souvent recours à la pureté de l’acier et de l’aluminium afin d’obtenir une vision volontairement « dépersonnalisée », comme les autres artistes de l’art optique. Mettant au point des illusions visuelles à partir des théories scientifiques de perception de l’espace de Gibson, Purdy et Lawrence, elle crée des œuvres qui semblent attirer physiquement le spectateur dans la peinture ou la sculpture... Explorant systématiquement les pistes avec une rigueur scientifique, toute sa démarche est menée avec exigence, combinant avec bonheur l’art et la recherche. Enchanteresse, l’œuvre de Marina Apollonio suscite la surprise et l’émerveillement chez le spectateur et réveille l’esprit d’enfance.

  • Acier, inox
  • 190 x 80 x 8 cm
    Collection privée – © ADAGP – Photo Tim Perceval

Cette séquence formelle simple et épurée, élancée comme la “Colonne sans fin“ de Brancusi propose une lecture multiple selon les angles de vision. La brillance extrême de l’acier lui confère une captivante aura. Déclinant méthodiquement les formes les plus simples, Marina Apollonio les anime et leur redonne vie.

Share