Émile GILIOLI

  • Né en 1911 à Paris, France
  • Décédé en 1977 à Paris, France

Emile Gilioli est l’un des chefs de file de l’abstraction lyrique dans la sculpture française des années 50 aux côtés de Brancusi et de Arp. La simplicité de son art où la forme et la matière se conditionnent réciproquement, s’inspire à la fois de la Grèce archaïque, de la statuaire de l’ancienne Égypte et du cubisme.

  • Bronze poli  |  1951
  • 40 x 28,5 x 25 cm
    Collection Fondation Villa Datris – © ADAGP – Photo Tim Perceval

Dans ses œuvres en bronze poli, si lisses et lumineuses, et d’une si grande perfection formelle, Emile Gilioli donne à sa sculpture une dimension universelle de transcendance, à la fois recueillie et rayonnante, frappante de densité et cependant immatérielle. Pour cette sculpture, il s‘est inspiré de la Chapelle de Pâquier à Saint-Martin-de-la-Cluze en Isère.

Share