Julio LE PARC

  • Né en 1928 à Mendoza, ARGENTINE
  • Vit et travaille en Cachan

Julio Le Parc est l’un des fondateurs du GRAV (Groupe de Recherche d’Art Visuel) dans les années 1960. Dans ses recherches, il évolue de la surface peinte à l’œuvre tridimensionnelle. Le principe de rotation des volumes permet aux formes et couleurs de se multiplier. Il tente de faire admettre le devenir d’infinis rapports spatiaux en réunissant trois données : lumière, transparence, mouvement. Le mouvement qui porte l’ensemble de son œuvre, loin de se limiter au seul cinétisme, est celui d’une vie vouée à changer le comportement dans un monde peuplé de certitudes.

  • Métal, inox, sérigraphie, moteur | 1969
  • 60 x 60 x 17 cm – 44 /250
    Collection Fondation Villa Datris – © Photo Tim Perceval

Cette œuvre fait partie des expériences qu’il englobe sous le nom de Contorsions, se fondant toujours sur des systèmes simples d’organisation. La corrélation des formes dépend du même principe. Ici les lignes rouges du fond se reflètent dans la lame d’inox qui tourne en se déformant, provoquant ainsi une série d’images mobiles.

Share