Yaacov AGAM

  • Né en 1928 à Rishon Le Zion, Israël
  • Vit et travaille à Paris, France

Dès 1951, Yaacov Agam approfondit la théorie de la couleur et les fondements du constructivisme, il devient un des maîtres du cinétisme. Il participe en 1955 à la première exposition internationale d’art cinétique Le Mouvement à la Galerie Denise René à Paris, où il expose régulièrement jusqu’à aujourd’hui. Son œuvre compte des peintures, des sculptures, des architectures, des vidéos qui témoignent de sa fascination pour le mouvement. Il choisit divers matériaux pour ses sculptures qui se transforment à l’infini. Partant d’éléments simples, comme la droite, le triangle, le cercle, les multiples de neuf, Yaacov Agam exploite la lumière, le temps, comme des matériaux et des éléments actifs de ses sculptures dites transformables. À l’espace imaginaire de l’œuvre s’ajoute la dimension spirituelle des multiples réalités offertes par l’image.

  • Huile sur relief, aluminium | 1977
  • 60 x 60 cm
    Collection privée – © ADAGP

Cette œuvre est perçue dans l’espace par rapport à la perception visuelle toujours changeante du public qui, par sa contribution active, induit une notion d’imprévisibilité caractérisant, selon Yaacov Agam, la quatrième dimension. Par son déplacement, le spectateur est acteur de métamorphoses inattendues.

Share