Thomas LARDEUR

  • Né en 1966 à Paris, France
  • Vit et travaille à Paris, France

Après 10 ans comme journaliste d'investigation, spécialisé sur la question des sectes, Thomas Lardeur décide en 2002 de tout arrêter pour se consacrer totalement à la sculpture et parler autrement, plus directement aux gens. Il choisit comme matériau l'acier inoxydable, aérien, léger, contemporain, froid en apparence et pourtant doux et chaud au regard. Il crée principalement des œuvres «ovales», des visages sans fioriture, avec un polissage miroir pour suggérer l'homme face à lui-même, face aux autres. Il aime bien aussi ouvrir des portes, raconter des histoires, faire des clins d'œil comme dans son Big bang, une allusion amicale à L'origine du monde de Gustave Courbet.

  • Acier inoxydable | 2010
  • 57 x 79 x 53 cm
    Collection Fondation Villa Datris – © Photo Tim Perceval

Big bang est un hommage à L’Origine du monde de Gustave Courbet, œuvre remarquable qui provoque un nouveau regard sur le nu féminin. Cette sculpture, réduite à une expression très stylisée, évoque le rapport de nos sociétés modernes au sexe féminin. « Je n’ai gardé du sujet d’origine que l’essentiel pour renvoyer le spectateur au moment ultime de la création du monde. Je l‘ai voulu miroir pour souligner la dimension mystérieuse et envoûtante de cet instant oublié. »
Thomas Lardeur

Share