Béatrice ARTHUS-BERTRAND

  • Née en 1951 à Neuilly-sur-Seine, France
  • Vit et travaille à Paris et en Provence, France

Le poids représente la Puissance, le galet la Sensualité, la couleur la Concentration d’Énergie. Ensemble, ces trois éléments donnent naissance à des œuvres à la fois douces et brutales. On s’approche avec appréhension de leur masse imposante et on finit par les « caresser » en épousant leurs formes, leur rythme et leurs ombres, comme pour les apprivoiser. Béatrice Arthus-Bertrand se joue de la matière pour en faire oublier la lourdeur supposée : « Mes mains sont mon outil le plus créatif, j’ai besoin du choc du toucher. C’est ce choc que je désire transmettre, entre force et rondeur, douceur et matière brute, ombres et couleurs ».

  • Bois, ciment, galets, cire | 2009
  • 190 x 80 x 8 cm
    Collection privée – Photo Tim Perceval

Toucher. Maître-mot dans l’univers de Béatrice Arthus-Bertrand. Toucher au double sens de l’émotion et du tactile. Galets qui se rebellent contre le lisse, se hérissent comme le dos ossifié d’un stégosaure disparu. Béatrice Arthus-Bertrand arrive à tirer de cette étreinte du minéral et du végétal, une harmonie, une mystérieuse sérénité.

Partager